La conspiration contre l’homme

La conspiration contre l’homme
Extraits du livre « La genèse du réel » de Bernard de Montréal (1988)

L’homme représentera, éventuellement, pour l’univers et les civilisations avancées scientifiquement, une menace à leur hégémonie. Son plan d’évolution est un des grands mystères de la vie, qui ne sera connu dans son entièreté que des êtres en fusion sur terre, c’est- à-dire en évolution de conscience. Le phénomène extraterrestre n’est pas simplement exploratif ; derrière lui se cache aussi une raison sérieuse qui désire prendre mesure du potentiel humain au cours des prochains âges. Il n’est pas reconnu de l’homme que la conscience en fusion est l’arme universelle et infaillible, le pouvoir de la lumière à travers les couches inférieures de vie, soumises à une seule loi : celle de l’énergie créative. Les intelligences extraterrestres connaissent le pouvoir du mental sur la matière, parce qu’il fait partie de leur évolution systémique, mais ils ne connaissent pas le pouvoir de la conscience en fusion, car elle n’a jamais existé dans les systèmes avancés avant l’année 1969 de notre ère, et sa manifestation fut terrestre.

La fusion de l’homme avec la lumière est un nouveau stade dans l’évolution des espèces, et toute confrontation entre la fusion humaine et les forces d’outre-espace mettra fin à leur hégémonie sur terre, quel que soit le degré d’avancement de leur science. La fusion représentera, pour l’humanité et les humanités d’outre-espace, une déviation des normes évolutives appliquées dans l’univers depuis le début de l’évolution des êtres intelligents. Ce secret est tellement bien gardé que seul l’homme en fusion en supportera le savoir et en appliquera la loi. Celle-ci forcera l’homme nouveau à établir une nouvelle relation avec ces étrangers, pour évaluer leur droit d’intervention dans les affaires humaines.

À partir du jour où les hommes connaîtront la pleine fusion, les lois d’évolution planétaire seront suspendues pour réaffecter les monopoles de vie qui constituent à eux seuls la puissance intelligente des empires raciaux. Ceux-ci sont des humanités en évolution supérieure, qui ont été depuis longtemps maîtres des races inférieures telles que l’humanité terrestre. L’humanité n’est pas la seule race en évolution dans le cosmos qui est soumise aux exigences prétoriennes des civilisations avancées. Ceci sera connu et découvert lorsque l’homme aura commencé à se déplacer dans l’espace, au-delà de son système, et qu’il aura rencontré ces humanités en évolution et connu leur histoire. L’homme découvrira le pot aux roses du pouvoir cosmique dans l’univers.

L’homme nouveau de la prochaine époque sera très intelligent face à l’extratemporel. Il comprendra ce qui fut totalement au-delà de ses capacités antérieures. La fusion lui permettra de reconnaître que la vie planétaire n’est pas soumise à des lois absolues, et que sa conscience, née de la lumière, a le pouvoir de renverser toutes lois involutives, même celle de la mort. La fusion de l’homme avec la lumière créera un tel choc dans l’univers, que d’importantes délégations extraterrestres viendront vers la terre. Un nouvel âge cosmique sera reconnu, et ces êtres viendront vers l’homme comme les mages vinrent vers le Nazaréen, lors de sa naissance à Bethléem. La fusion fait partie de la descente de l’esprit dans la matière, et cette descente est liée aux mystères de la nouvelle époque. L’homme nouveau connaîtra ces mystères, car ils feront partie de sa science, de sa conscience et de sa communication intégrale avec le monde de l’esprit.

La conspiration contre l’homme sera vue comme un état de conscience dans le cosmos, état involutif soumis aux lois de la préséance du pouvoir technique ou scientifique sur celui de la conscience créative, non encore manifestée sur terre dans son état universel. Le contact officiel entre l’homme et les civilisations avancées ne se fera pas sous la loi de ces puissances, mais sous celle de la conscience universalisée de la fusion.

La terre ne connaîtra donc pas de contact officiel avec ces forces tant que la Régence planétaire de la nouvelle évolution ne sera pas manifestée sur terre dans toute sa réalité. La vie est un continuum qui ne peut dépasser certaines limites imposées par les forces de la lumière, car ce sont ces forces qui sous-tendent toute manifestation d’énergie de vie dans l’univers, quel que soit le degré d’évolution apparent de ces énergies. La vie cosmique et universelle représente l’action dirigée des forces de la lumière, même si, pendant une période donnée, d’autres forces retardent l’évolution de l’humanité. Le mal n’existe pas par lui-même, il est supporté dans sa permanence par le temps dont les âmes ont besoin pour évoluer. À partir du moment où un nombre suffisant d’âmes a évolué, l’esprit peut transgresser les lois de l’involution et forcer un nouvel âge sur quelque race que ce soit, terrestre ou extraterrestre.

L’involution a voulu que l’homme progresse, alors que l’évolution verra à ce que l’homme sache instantanément, à travers la fusion de l’être et de la lumière. Cette nouvelle condition de vie fera de l’homme un être différent, dont la vie ne sera plus expérimentale. La conspiration contre lui fut d’ordre cosmique, jusqu’à des aspects de lui-même incluant la pensée et le soi-disant libre-arbitre. Vivant dans l’illusion de son libre-arbitre, il lui fut possible de développer une conscience planétaire à travers le transfert d’impulsions créées sur d’autres plans de vie dont il n’était pas conscient, et qu’il ne pouvait reconnaître qu’après la mort. Il n’a jamais compris pourquoi sa descente dans la matière était accompagnée de la perte de mémoire de ses origines, en tant qu’âme en évolution. Pourtant, cette perte de mémoire faisait partie de la conspiration contre lui car, supporté par la mémoire cosmique, il aurait compris rapidement la trappe existentielle que représente la vie involutive et il aurait cherché une sortie à son cul-de-sac.

Mais l’homme ne pouvait évoluer plus rapidement que l’âme, et cette dernière ne pouvait se libérer du monde de la mort qu’au cours d’une grande période cyclique nécessitant une grande et complexe expérience de vie sur le plan matériel. Plus l’expérience dans la matière était vaste, plus l’évolution était rapide. Une fois libérée de la mort, l’âme pouvait retourner au monde de la lumière et devenir ce que nous appelons esprit. Mais cette période fut longue et, au cours de ces âges, l’homme évolua jusqu’au moment venu pour que la fusion s’exécute sur terre, alors que plusieurs âmes évoluées, ou esprits, pourront connaître l’union avec la matière immortelle des plans de l’homme.

L’origine de la conspiration contre l’homme sera reconnue dans l’imposition des lois karmiques sur l’évolution des âmes ; ces lois reconnaissaient l’homme, ou l’âme en fait, comme incompétent face au savoir. Cela tenait au pouvoir temporel et spirituel exercé sur terre à travers différentes connaissances appartenant à la manipulation de l’homme par les sphères. L’homme ne possédait pas un mental suffisamment évolué pour soutenir la force de son propre esprit. De cette condition naquit l’humiliante défaite de l’homme face à la mort, et la victoire de cette dernière sur son évolution. Sans la venue sur terre de certains initiés, l’humanité n’aurait jamais pu se libérer de l’involution, et la vie après la mort aurait continué son contrôle inexorable sur la vie matérielle de l’âme humaine. L’amour dont ces êtres étaient remplis était suffisant pour donner à l’homme, un jour, l’espoir d’une victoire totale contre la conspiration qui fut à l’origine de son anxiété existentielle.

La vie réelle fait partie d’un paradis perdu qui sera retrouvé dans les conditions nouvelles de l’évolution. L’humanité retrouvera sa noblesse et elle sera grande, mais les souffrances de l’homme seront équivalentes avant que cette heure ne sonne, car les voiles de sa conscience son grands, et les illusions de l’ego dévorantes. La nouvelle instruction sur la vie lui sera donnée, et avec elle il évoluera jusqu’à ce que tombent de ses yeux les écailles de l’ignorance. Fixée dans la mémoire de l’humanité, cette instruction sera indestructible. L’homme ira éventuellement vers sa source, car les clés de sa conscience seront claires et nettes ; il les appliquera dans sa vie, et verra que le pouvoir de l’esprit à travers la parole fait partie de l’âge nouveau. Il découvrira que ce n’est pas à travers la connaissance de l’involution que peut se libérer son esprit, ni à travers le connu qu’il peut vivre, mais à travers sa propre lumière, l’inconnu, le vaste et infini savoir de sa propre fusion avec elle.

La conspiration contre l’homme fait partie d’un dessein cosmique issu des lois de l’intelligence organisée. La lumière ne peut être supportée par un être humain que dans la mesure où elle fusionne avec lui, dans la mesure où il est capable de vivre selon les lois de l’intelligence créative, au lieu des lois astrales de la mort. L’intellect et son développement font partie des lois de l’intelligence organisée, matière subtile mais non créative. L’intellect ne correspond pas aux lois de la lumière, car il est issu d’un principe involutif, et non d’un principe évolutif. L’homme devra reconnaître son ignorance, qui a servi au développement de son corps mental inférieur et de son intellect, régi par les lois de la mort. Si l’homme N’avait pas passé par la mort avant de connaître la vie, il lui aurait été impossible de connaître la fusion avec l’esprit, car l’esprit doit transmuter le mental humain et neutraliser la personnalité planétaire pour donner naissance à la personne réelle, qui résulte de l’union de la vie avec l’homme, de la lumière avec l’ego.

L’évolution de l’être dépendra du passage de la personnalité à la personne. C’est à partir de ce stade que la conspiration contre lui cessera et que le pouvoir de la lumière l’instruira dans les moindres détails de la réalité cosmique en évolution. Tant que l’homme vivra sur le plan de la personnalité, il demeurera influençable à travers les aspects subtils qui font partie de sa conscience planétaire. Celle-ci ne révèle que des liens inconscients qu’il entretient à son insu avec les plans inférieurs de la vie ; ces liens seront brisés pour que l’être appartienne à une nouvelle hiérarchie de vie en fusion, en harmonie universelle avec la source créative de la lumière. La conspiration contre l’homme existe à toutes les échelles de sa réalité, car elle est reliée à la dynamique des forces invisibles dans l’univers. C’est à travers l’expérience de cette condition qu’il se libérera d’elles, lorsqu’il aura pris conscience des lois de l’esprit. L’homme reprendra contact avec les mondes de la lumière pour se libérer du mensonge cosmique, cet étau dans lequel il fut coincé depuis le début de son involution. Son ignorance, base de sa souffrance sur le plan matériel, n’est pas simplement due au fait que la fusion fait partie de l’évolution future, mais aussi parce que le monde astral est en voie d’évolution parallèle avec l’homme de la terre, jusqu’à ce que la lumière se fonde avec le plan matériel. Cette condition nouvelle crée, sur le plan de la mort, une lutte acharnée contre l’homme sous le couvert de la vérité, qui le garde dans un état simpliste d’intelligence tout en lui donnant l’espoir d’un paradis déjà perdu.

De retour dans la sphère de la mort, les âmes reconnaissent l’illusion de l’homme face à leur réalité. Voilà pourquoi la fusion est si redoutée des âmes, car leurs conditions d’évolution sont mises en cause par le fait même que l’avenir est réservée à l’homme de la terre, et non aux âmes qui évoluent sur des plans d’où elles seront éventuellement rejetées pour rejoindre elles aussi la lumière qui aura uni l’homme à la source de sa conscience : l’esprit, le double , sa réalité universelle.

Le double de l’homme représente l’entitésation de la lumière, et son phénomène chez l’être humain durera tant qu’il n’aura pas pris le contrôle de la vie sur terre. La conspiration contre lui est de niveau très élevée dans l’univers, et seule une conscience parfaite pourra la reconnaître dans ses replis les plus subtils. Le double est nécessaire à la prise de conscience humaine, mais l’homme en rejettera la valeur psychique lorsqu’il aura découvert le passage à l’éther. Lors de ce passage, il reconnaîtra en effet que le double n’est qu’une personnalisation de son énergie créative, à travers un centre mental supérieur, pour lui donner, sur le plan matériel, une vision mentale de l’intelligence et une réalisation parfaite de l’illusion de la pensée subjective.

Autant l’astral représente un haut et subtil niveau de manipulation contre l’homme, autant l’entitésation ou la personnification de son double représente, à une autre échelle, un phénomène similaire. L’homme est un être libre. Il devra exercer une totale et parfaite liberté sur le plan matériel ainsi que sur les autres plans, sinon sa vie ne pourrait se poursuivre indéfiniment, car il représente universellement le point ascendant d’une évolution nouvelle dans l’univers. Cette finalité doit être rendue à terme, puisque l’homme est un être parfait, non sur le plan matériel, mais sur le plan éthérique, et la perfection de ce plan doit se fondre à lui au cours de son perfectionnement. Ce processus est celui de la fusion. L’homme ne pourra indéfiniment souffrir de la fusion, car sa perfection éthérique fera éclater la forme matérielle pour qu’il découvre la nature même de sa réalité universelle.

Toutes les notions ésotériques ou occultes de l’homme, font partie d’une convention établie sur ou contre sa conscience pour le faire avancer, dans un temps déterminé par des forces au-dessus de lui, sur lesquelles il n’a pas encore le contrôle. Celui-ci viendra à la fin du cycle, car l’homme nouveau n’appartiendra plus à la conscience humaine d’aujourd’hui, et son acheminement expérientiel sur terre sera terminé. Il vivra sur un plan parallèle en esprit et répondra aux besoins de la vie matérielle en transférant sur terre les notions nécessaires à la survie de l’humanité. L’humanité ne sera pas protégée de l’extinction par l’extérieur, mais à travers la conscience universelle de l’homme lui-même.

La conspiration contre l’homme est d’une telle envergure, que seuls les plus grands esprits pourront en comprendre toute la dimension et ne pas en souffrir spirituellement ou psychiquement. Voilà pourquoi certaines connaissances, particulières à la réalité cosmique des sphères contre l’homme, ne seront jamais répandues parmi les populations. De petits groupes d’initiés se serviront de ces connaissances pour l’élaboration d’une science initiatique dans le cadre d’un entendement pour les hommes de l’avenir, appelés à aller plus loin dans la compréhension des mystères.

La lumière descend sur terre, non pas simplement pour des raisons d’évolution de la race humaine, mais parce que les forces de la lumière, les doubles, ont atteint une limite d’expansion dans leurs propres sphères respectives. Ils ont besoin d’un véhicule perfectionné, nouveau, pour poursuivre leur évolution. L’homme deviendra le nouveau système habité par ces forces, et c’est pourquoi il aura le pouvoir sur la matière. La fusion avec ces forces fera de cet être nouveau un système de vie à une échelle équivalente à ce qu’elles connurent dans le monde mental. L’homme est un être à plusieurs dimensions, et toutes ses dimensions peuvent être habitées par le double simultanément, de sorte que l’homme nouveau sera effectivement un être lumière, rempli de cette énergie, mais sur lequel elle n’aura aucun pouvoir de gestion, car elle aura été intégrée par l’homme lui-même. Il en sera libre, tout en bénéficiant de sa puissance créative.

Tant que l’homme n’aura pas le contrôle de l’énergie de ces centres nouvellement développés, il sera assujetti à l’activité de forces astrales ou à l’activité du double. Ces forces intermédiaires en lui seront graduellement éliminées de sa conscience pour ne laisser place qu’à l’homme intégral, transmuté astralement et mentalement. L’évolution future ne laissera aucune trace en lui de manipulation, sur le plan mental ou astral de sa conscience, car sa force intérieure aura détruit sa soumission antérieure. Les fils de la lumière ne seront plus manipulés astralement ou mentalement. Ils connaîtront le vide intérieur total, et ce vide sera le canal par lequel passera l’énergie de la lumière pour le renversement des formes anciennes de la civilisation purement matérialiste de l’involution. Ceci créera une dislocation dans les sphères, et une grande migration se fera à partir de ces plans ; l’évolution future de la terre ne ressemblera plus à l’involution, car les nouvelles incarnations seront dotées d’une grande sensibilité et d’une grande expérience. Les êtres qui naîtront sur terre seront plus en résonance vibratoire avec les temps nouveaux, et un éveil de la conscience planétaire deviendra évident.

L’homme ancien atteindra une grande maturité et comprendra que le plan matériel, et tout ce qui y évolue, correspond à un système d’évolution établi sur les plans subtils de l’univers. Il verra les lois universelles de la vie et cessera de se faire manipuler psychologiquement et psychiquement à partir de ces plans. Il découvrira alors la liberté créative de son être intégral et ne souffrira plus sur terre. Toute souffrance sur une planète expérimentale, est due à un manque d’intelligence intégrée, et toute expérience doit être comprise pour que l’homme se libère de l’ignorance de la vie, afin de connaître la vie créative réelle. L’existence résulte d’une totale manipulation à partir des autres plans, et ce secret fait partie du pouvoir exercé contre l’homme depuis le début de l’involution. Une telle ignorance est inacceptable à long terme, car l’homme n’est pas seulement un être matériel, mais aussi un être lumière qui a perdu le contact avec sa réalité.

La conspiration cosmique contre l’homme est due entièrement à son ignorance des lois inconnues de l’invisible. Ces lois seront appliquées contre lui tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas brisé les voiles et les illusions qui le séparent du réel. L’être humain de la prochaine époque fera descendre le pouvoir de sa volonté sur terre, et construira une civilisation à la mesure de ses besoins. Même la mort n’existera plus pour lui, car il l’aura comprise au cours de l’évolution. Une fois dévoilée, la mort ne peut plus atteindre l’homme, car le taux vibratoire de ses corps subtils en exclut l’appartenance.

L’homme nouveau saura tout de la réalité, dans la mesure où il sera prêt à confronter les connaissances de l’involution avec le savoir de l’évolution. Voilà qui demandera une grande force intérieure, car la percée de l’homme à travers les voiles de l’involution l’invitera à tout rejeter des notions de la vie, qui lui furent imposées pendant cette période où il ne possédait pas une conscience suffisamment créative en puissance pour se libérer du connu.

La conspiration de la vie astrale contre l’homme sera mise à jour avec une telle clarté que l’être se déchaînera contre les forces inférieures de vie qui firent de lui une bête de somme. L’intelligence libre et créative vibrera de la puissance de son identité réelle, et de cette puissance jaillira le feu mental qui brûlera les formes de pensées utilisées à la construction du temple primitif de l’homme existentiel. Violente sera sa colère face au mensonge cosmique et à la désinformation systémique de l’astral à travers la pensée humaine, qui fit de l’histoire une risée de la conscience humaine. Jamais l’homme n’aura pris d’assaut avec autant de force la forteresse astrale de son ignorance. Aidé de sa lumière, il regardera tout ce qui fut pensé et tournera le dos au passé de l’humanité, en signe de deuil. Non seulement la conspiration contre l’homme fit partie de l’involution, elle fit aussi partie de la suspension de ses liens avec les intelligences évoluées dans la galaxie. Le manque de rapport continu entre l’homme et ces êtres l’a forcé à vivre sur une planète en quarantaine, lieu d’expérience où les forces de la mort l’ont maintenu dans la plus grande ignorance.

Les dessous de la politique cosmique, dont la terre fut victime, seront mis à découvert. La descente sur terre d’un libérateur fera à jamais de cette planète le lieu privilégié des intelligences étrangères, car elles aussi apprendront de l’homme nouveau. Elles apprendront que la vie ne commence pas dans le cosmos matériel mais dans le cosmos cellulaire, science cachée à l’univers extérieur en entier, car elle appartient au secret de la fusion avec la lumière. On découvrira que la cellule représente une formation intelligente de forces de vie adaptées aux conditions de la vie matérielle, dans la mesure où elle peut être supportée par l’environnement matériel d’une planète ou d’un globe. Dans le cas contraire, cette même cellule demeure intacte et vivante, mais sur un sous-plan de la matière, jusqu’à ce que la matière évolue pour la supporter.

Cette nouvelle découverte permettra de faire naître en laboratoire des formes de vie nouvelles, lorsqu’auront été crées des conditions propices à leur support. Ces formes de vie seront parfaites, car la science nouvelle de la terre sera une science de la lumière, et non une science de la mort, intellectuelle et astralisée.

La science de la vie et de la création est une science libre, qui ne fut jamais adaptée à l’évolution de l’humanité, car les êtres qui donnèrent naissance au corps matériel humain, sur le plan cellulaire, furent détruits dans le passé éloigné de la création ; ils devenaient en effet trop avancés pour les forces invisibles qui régnaient dans cette partie de la galaxie. L’homme est issu cellulairement de ces forces, et il reviendra à la vie, au même stade que ces pères créateurs avaient atteint lorsqu’ils furent détruits. Des nouvelles lois dans l’univers invisible empêchent la destruction des êtres créateurs, depuis que fut établie la cours suprême des Melchisédechs. Ces êtres ont le pouvoir maintenant et pour toujours de maintenir libre les efforts scientifiques des espèces en évolution, pourvu que ces efforts fassent avancer la science de la vie dans l’univers. Si le tribunal des Melchisédechs avait existé au début de la création de l’homme, ce dernier aurait évolué librement, sans interférences astrales. La science humaine serait très avancée et l’homme, depuis longtemps, aurait connu d’autres intelligences de l’espace. Il travaillerait avec elles à l’évolution de la conscience universelle ; voilà qui explique la venue sur terre du Nazaréen, destinée à rétablir le contact entre l’homme et les sphères, contact officiellement établi sur le globe en 1969.

L’homme nouveau sera supérieur en intelligence créative à l’homme involutif ; ceci lui donnera accès à une science faisant partie des secrets de la fusion. Avec ces données, il aura enfin une vision nette et claire, sans ambiguïté, de l’histoire de l’humanité. Celle-ci est la seule race dans le cosmos qui est privée de l’histoire totale de ses origines, à partir des plans les plus évolués de la science créative universelle. Les archives font partie de la fusion de l’homme. Elles lui seront rendues dans la mesure où il pourra en supporter mentalement la révélation sans que ses corps inférieurs en soient débalancés.

L’histoire de l’humanité démontrera que l’être fut créé à l’image de très hautes intelligences, dont le lien avec lui fut rompu lors d’une lutte scientifique du pouvoir ; ceci permet de comprendre le haut niveau de science véhiculé par les intelligences appartenant à d’autres régions de la galaxie, qui bénéficièrent de cette science originale dont le pouvoir créatif fut à la source de grands conflits entre certains plans de la création, qui en prirent avantage pour dominer. Le phénomène de la domination n’est pas seulement existant sur le plan matériel de la terre ; il fait partie de la dynamique des forces supérieures en quête de survie. La survie appartient à la réalité luciférienne de la domination. Que cette survie soit sur le plan matériel ou sur les autres plans, elle existe tout de même et constitue une des grandes forces motrice dans l’évolution de la vie systémique. La conspiration contre l’homme est directement reliée à la survie des forces astrales dans le monde de la mort , et à celle du contrôle d’un vaste territoire cosmique par les forces involutives lucifériennes. Le terme « Luciférien » n’a rien d’archaïque. Il s’applique à toute domination d’êtres supérieurement intelligents et parfaitement en opposition à d’autres niveaux d’intelligences dont le but est de redonner à l’homme sa liberté originale.

L’homme est à l’aube de son évolution mentale supérieure. Ce qu’il a connu par le passé, surtout depuis le début de l’avènement technologique, ne représente qu’un aspect embryonnaire de ce qu’il connaîtra au cours des siècles à venir. La conscience humaine sera tellement transformée au cours des prochaines générations que le passé de l’humanité ne sera qu’une faible mémoire faisant partie d’un long recul dans l’histoire de l’homme. Ce dernier est sur le point de prendre conscience d’autres civilisations. Le choc culturel que créera cette nouvelle expérience fera de lui un être averti face à l’infinité et à la grandeur du cosmos systémique. C’est au cours de cette évolution qu’il comprendra pourquoi il fut pendant si longtemps retenu. Il comprendra le pourquoi et les causes de la conspiration cosmique contre lui. Il verra des choses que seul un mental évolué peut reconnaître, sans en être psychologiquement ou psychiquement perturbé.

reveilletoi

Pour un monde meilleur

One Comment

  1. je vous remercie grandement de publier les textes de Bernard de Montréal
    ils sont tellement«  juste , réel et hautement vibratoire« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *